Ma GRS - Récit de ma vaginoplastie

Jour précédentRetourJour suivant

Jeudi 27/11/2003 (J+3)

En observation J'ai mal dormi. Rester allongée devient pénible. A 14 h, on m'emmène au service d'observation en raison d'un paramètre alarmant de mon foie.

4 h

Je suis réveillée par des bouffées de chaleur et des crampes aux jambes.

5 h

L'infirmière vient pour ma toilette (au lit) et pour inspecter mes bandages (qui sont en bon état). Mes cheveux sont vraiment sales et emmêlés. Je ne les ai pas lavés depuis dimanche et je ne peux toujours pas les laver.

J'ai très mal dormi, mais au moins j'ai pu un peu dormir, contrairement à la nuit dernière.

7 h

Un infirmier vient me changer ma poche réfrigérante et renouvelle mon antibiotique en perfusion. Je n'ai pas dormi depuis 5 h du matin. Je ressens une légère douleur au bas-ventre, mais j'ai surtout les jambes très lourdes à force d'être clouée au lit.

Je ne supporte plus de rester couchée. Je ne me sens pas assez en forme pour m'occuper, mais je n'ai pas assez sommeil pour dormir. J'allume la télévision. J'ai faim.

7h30

Deux étudiants roumains procèdent à une prise de sang. Ils me piquent maladroitement mais je leur pardonne car ils me semblent très sympathiques. Cette prise de sang est supposée aider les médecins à rechercher la cause de mes arrêts cardiaques pendant l'opération.

7h35

La bonne surprise du jour : On m'apporte mon petit déjeuner. J'ai droit à une thermos pleine de tisane et à 5 biscottes.

7h50

On me prélève un peu d'urine pour analyse. J'en profite pour demander quand je pourrai me lever. Mais je n'obtiens pas de réponse claire. Dans tous les cas, ce n'est pas pour tout de suite en raison de mes analyses de sang.

9h30

Après une heure à somnoler (sans douleur ni mal de jambe), je me réveille. Je m'ennuie.

Ma tension est de 130/80, et ma température dans l'oreille est 36.1°C (ce qui est bon).

10 h

Ma consoeur suisse (opérée une semaine avant moi par Frau Dr. Spehr) vient m'expliquer le fonctionnement du stent. Ca y est, je pense que j'ai compris, malgré mon niveau d'allemand déplorable et son accent suisse à couper au couteau.

Je me coupe les ongles en prévision des manipulations futures du stent.

12h15

Je reçois un potage en guise de repas de midi. Je suis heureuse.

13 h

Sur les bons conseils de Tina (une amie très chère qui enseigne les arts corporels chinois), j'applique mes maigres notions de Tai-Chi à ma position en imaginant que je bouge mon corps. Cela me fait du bien et me permet de reconnecter un petit peu mon corps et ma tête.

Pour la deuxième fois, je fais tomber la télécommande de la télévision. C'est malin. Heureusement, une femme de chambre est de passage 5 minutes plus tard.

13h10

Une femme catholique vient me demander si j'ai besoin de ses services. Je la remercie poliment en lui faisant comprendre que je ne suis pas intéressée. Elle n'insiste pas.

14 h

On vient m'annoncer que je retourne en service d'observation pour surveiller mon foie, dont la dernière analyse de sang indique une suractivité alarmante. Pour information, ma SGOT (un indicateur du foie) atteindra 3634 U/l le 28/11 alors que la norme se situe entre 10 et 35 U/l. Je suis sous le choc.

Mais avant, on m'emmène en salle de soins où Frau Dr. Stier, une collègue de Fau Dr. Spehr, change mes pansements, retire mon cathéter Foley, et m'applique un produit qui cicatrise les plaies qui saignent encore (à l'urètre en particulier). Les saignements s'arrêtent.

La salle d'observation n'est pas aussi terrible que la salle de soins intensifs. Il s'agit d'une chambre 'ordinaire', et j'ai même la télévision. Je suis simplement monitorée en permanence et plus près du personnel soignant qui peut ainsi agir très rapidement en cas de problème.

Je n'ai pas mon téléphone mais exceptionnellement, il m'est possible de recevoir quelques appels sur le poste du service. J'avertis Cornelia de mes derniers déboires. Je reçois une visite d'une heure environ qui me fait le plus grand bien. Il s'agit de Dani et Yasmin, deux amies vivant à Munich et devenues depuis peu, dans des circonstances presque romanesques, des amies très proches de Cornelia et moi.

16 h

J'ai droit à une nouvelle analyse de sang.

16h30

On m'apporte de la tisane.

Je suis connectée à un nombre impressionnant d'instruments de mesure : ECG, oxymètre sur le doigt, tensiomètre.

17h15

On m'apporte un potage. Je ne sais pas si je l'apprécie plus pour son goût, pour ses apports nutritifs ou pour le temps qu'il m'aide à tuer.

18 h

Ma tension artérielle (relevée automatiquement par le tensiomètre) est de 150/80.

19h30

L'anesthésiste me rend visite pour me parler de mon analyse de sang d'aujourd'hui.

Un des indicateurs spécifique de l'activité de mon foie est encore au-dessus de la normale, mais est en train de descendre. Je suis, selon lui, hors de danger. Mon foie a très probablement été endommagé (provisoirement) par l'anesthésie et les mesures prises pour relancer mon cur.

Concernant ma montée de potassium, il pense (en affirmant que c'est tout de même peu probable) à une éventuelle allergie au latex. Je ne crois pas à cette hypothèse, n'ayant jamais eu le moindre problème avec le latex. D'autre part, je crois savoir que mon stent est en latex. Je ferai tout de même une analyse à Strasbourg pour infirmer cette théorie.

J'attends. J'ai chaud, j'en ai marre, je me fais beaucoup de soucis pour ce qui m'attend les prochains jours et j'espère pouvoir me lever demain et me laver (mes cheveux surtout, qui sont dégoûtants).

20h15

L'infirmière de nuit arrive. J'apprends que je pourrai me lever, une fois, demain matin vers 8-9 h pour une toilette.

21h15

Un médecin vient me voir pour me dire que mon foie n'est pas encore complètement remis de l'opération et que j'aurai droit à une autre analyse de sang demain pour vérifier son évolution.

Je pourrai probablement retourner dans ma chambre demain et me lever tout doucement.

Il me recommande de faie dépister une éventuelle allergie au latex dès mon retour à Strasbourg, bien que cette piste soit peu probable. A ma demande, je recevrai un document détaillé sur ce qui s'est passé afin de faire examiner mon foie après mon retour.

22 h

Ma tension est de 154/74, mon pouls est à 87. Je pense que la tisane que j'ai bu par litres et que le stress y sont pour quelque chose.

Je relève le nom de l'antibiotique que je reçois en perfusion : il s'agit de Zienam 500.

23h45

J'apprends que ma dernière prise de sang indique que mon niveau de potassium est descendu à 3.5 mmol/l, ce qui est bien.

0 h

Ma tension artérielle est de 146/70, mon pouls est à 82, mon oxymètre indique 98 %.